Menu

Paul Hastings conseille NJJ, la holding de Xavier Niel dans l’acquisition d’une participation majoritaire au capital d’eir, l'opérateur télécom historique irlandais

Paris – Paul Hastings LLP a conseillé le consortium dirigé par NJJ Telecom Europe (“NJJ”) dans le cadre de l’acquisition d’une participation majoritaire au capital d’eir, l'opérateur télécom historique irlandais, présent à la fois dans l'Internet fixe et dans le mobile. 

Eir a réalisé un chiffre d'affaires de 1,3 milliard d'euros sur son exercice décalé 2016-2017, clôturé fin juin, avec un excédent brut d'exploitation (Ebitda) ajusté de 520 millions d'euros. L'opération doit encore obtenir l'accord des autorités de régulation irlandaises et européennes et devrait être finalisée durant le premier semestre 2018.

Le consortium acquéreur est composé de :

  • NJJ qui détiendra 32,9% d'eir et qui est la holding personnelle de Xavier Niel, l’un des hommes d’affaires les plus connus en France et un investisseur depuis 25 ans dans les télécommunications et dans les projets de haute technologie ;
  • Iliad SA, une société française des télécommunications, cotée sur Euronext, qui détiendra 31,6%. Iliad, fondée et détenue à 52% par Xavier Niel, qui est Vice-Président et Directeur de la Stratégie de la société, est la société-mère de Free qui, le 30 Septembre 2017 était arrivée à presque 20 millions d’abonnés (13,4 millions dans le mobile et 6,5 millions dans l’Internet fixe). En décembre 2017 a eu une capitalisation boursière de presque 12 milliards d’euros. Iliad dispose d'une option d’achat accordée par NJJ qui est exerçable en 2024. Cette option permettra à Iliad d’acquérir 80% de la participation de NJJ (soit 26,3% du capital d'eir).
  • Anchorage Capital Group et Davidson Kempner conserveront une participation conjointe de 35,5% dans eir, respectivement 26,6% et 8,9%.

Paul Hastings a conseillé NJJ dans plusieurs précédentes affaires, notamment, l’acquisition d’une participation majoritaire de 55% au capital de Monaco Telecom (voir communiqué).

« Le dossier a été très complexe et nous avons travaillé avec Lazard et NJJ pour créer une structure adaptée qui puisse permettre à NJJ d’acquérir le control d’eir aux côtés d’Anchorage Capital et Davidson Kempner » a déclaré Garrett Hayes, qui a dirigé l’équipe Paul Hastings.

« Nous sommes très heureux d’avoir aidé NJJ dans ce dossier qui apportera à eir le support et le savoir-faire international d’un investisseur de long terme dans le secteur des télécommunications. C’est une excellente manière de conclure une belle année 2017 pour le bureau de Londres du cabinet Paul Hastings, une année pendant laquelle nous avons travaillé sur certaines des plus importantes opérations de l’année, notamment la restructuration complexe de la Banque Coopérative, la levée de fonds de $600 million pour CVC Credit Partner, et le fond de créance ICG de 5.2 milliards d’euros ».

L’équipe de Paul Hastings de Londres sur cette opération a été dirigée par Garrett Hayes (associé) et a été composée de David Prowse et Sam Waite (collaborateurs), d’Arun Birla (associé) et Hannah Gray, en matière fiscale, de Luke McDougall et Peter Schwartz (associés) – financement et de Pierre Kirch (associé - Paris et Bruxelles) - antitrust.

Lazard, dirigé par Vincent Le Stradic a été le conseiller financier de NJJ ; A&L Goodbody, dirigé par l’associé Charlie Carroll, a été le conseiller en Irlande de NJJ ; White & Case (Jarlath McGurran, Michael Mountain, Sanni Nissila) a conseillé Anchorage. Arthur Cox a conseillé eir; eir management a été conseillé par RPC.

A propos de Paul Hastings

Paul Hastings est un cabinet d’avocats international de premier plan, avec 21 bureaux en Asie, en Europe, en Amérique du Nord et en Amérique du Sud. En France, le cabinet Paul Hastings est l’un des principaux cabinets spécialisés en droit des affaires s’illustrant dans le domaine des fusions-acquisitions, private equity, marchés de capitaux, financement, immobilier, fiscalité, droit social, contentieux et arbitrage, droit pénal de l’entreprise, et droit européen et de la concurrence.