Menu

Rescrits fiscaux : ne nous trompons pas de cible!

L’enquête « LuxLeaks » a mis en lumière l’enjeu des tax rulings. Mais au lieu de jeter l’opprobre sur les grandes multinationales dont les noms ont été jetés en pâture, il ne faut pas oublier que ce sont les Etats qui sont à l’origine de ces accords fiscaux qu’ils utilisent comme des outils d’attractivité, et ce, sans se soucier du code de bonne conduite qui prohibe toute concurrence fiscale dommageable entre Etats de l’Union.

Cette Tribune a été publiée sur L’Agefi le 30 Mars 2015.

Lien vers l'article